Pour vous faire respecter en entreprise, adopter la bonne attitude

Mis à jour : mai 4


Avez-vous déjà répondu "oui" à une demande, ...et regretté aussitôt après ?

A contrario, vous souvenez-vous d'une scène où vous avez intimidé votre interlocuteur avec une gestuelle menaçante?

Quelle frustration de ne pas pouvoir s'exprimer ! Alors, paraitrait-il qu'un comportement "assertif" aiderait à garder son sang froid en toute circonstance...


L'assertivité : quésaco?

▶ Vient du verbe anglais "to assert" : s'affirmer, défendre ses droits.

Un comportement assertif est la capacité de s'exprimer ainsi qu'à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres avec pour intention de s'inscrire dans une démarche positive.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Assertivité

L’assertivité s’appuie sur le refus d’avoir recours à trois comportements à effets négatifs :


  • les comportements de soumission (tendance à fuir ou abandonner les situations difficiles)

  • les comportements d'agression (tendance à vouloir imposer, dominer par la force, la violence)

  • les comportements de manipulation (domination par la ruse)

Voici quelques conseils qui vous permettront d'adopter la bonne attitude 👍


1/ De la passivité à l'assertivité


Habituellement d'accord pour seconder un collègue dans ses fonctions (au détriment de votre propre travail), que se passerait-il si vous lui exprimiez votre impossibilité à lui venir en aide?


- S'exprimer en premier en croisant un collègue, un Directeur dans le couloir.

- Écouter son interlocuteur et analyser son besoin pour mieux le comprendre et taire sa voix intérieure.

-  Oser regarder son interlocuteur dans les yeux, en articulant et parlant suffisamment fort.

-  Maintenir l'intonation de la voix jusqu'à la fin de la phrase, surtout sur le dernier mot.

- Parler de soi, de ses opinions, de ses intérêts (dans l'article précédent nous avons vu que c'était un des fondamentaux de l'affirmation de soi).

- Répondre directement à la question posée en évitant les mots parasites (Heu, hein, voilà, vous voyez, Qu'est-ce-que je voulais dire etc.).

- Identifier vos tics de langage qui trahissent une maladresse. Ils sont souvent inutiles et soulignent un manque de précision.

- Savoir différencier la demande de la personne... pour oser plus souvent dire "non".

- S'affirmer en affinant sa répartie et en arrêtant de se justifier.

2/ De l'agressivité à l'assertivité

Agacé par le manque de ponctualité de votre manager, vous déchargez vos tensions internes en l'humiliant devant le personnel. Que se serait-il passé si vous lui aviez clairement et calmement (re)expliqué les conséquences de ses actes dans votre bureau?


- Sourire en prenant contact : le fait de sourire permet de réduire la production de cortisol, hormone du stress. De plus, il améliore vos relations en envoyant un message positif.

- Utiliser le "je" plutôt que le "tu" qui tue (technique de communication non violente).

- Penser à fidéliser la relation établie en s'intéressant à l'autre et en comprenant la réalité de l'autre (empathie) : en  reconnaissant ses bonnes idées et propositions.

- "Que votre parole soit impeccable" : premier accord toltèque issu du Best-seller : "les Quatre Accords toltèques", de l'auteur Miguel Ruiz. ↪️ S'empêcher de dire quelque chose qui pourrait nuire à soi-même et à autrui. Vos pensées influencent votre parole, vos gestes, vos actions, vos comportements.

Si vous aviez une seule chose à retenir de cet article, c'est bien celle-ci ! (plus facile à lire qu'à appliquer dans sa vie, je vous l'accorde 😊) cela demande une gymnastique cérébrale qui peut ne pas être naturelle au début ; un petit effort s'impose 🏋️‍♀️


-  Plutôt que de porter l'attention sur les imperfections de son interlocuteur, attribuer de l'intérêt sur le fond du message (et par conséquent moins sur la forme), le dialogue en sera valorisé.

- Prendre du recul et oxygéner le cerveau : Vous réalisez que vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde avec un collaborateur, passez en mode pro actif plutôt que réactif, en vous focalisant sur l'objectif commun🎯

- Laisser l'autre personne proposer sa solution avant de vouloir convaincre à tout prix ; cela évite d'imposer ses idées et permet l'échange.



3/ De la manipulation à l'assertivité


"Bonjour Cloé, on m'a dit que Sandrine allait être promue?! C'est vrai qu'elle le mérite!" Que se passerait-il si vous demandiez clairement à Cloé si elle est au courant de ces bruits de couloir? Que se passerait-il si vous posiez la question directement à Sandrine ?


- Adopter un message clair net et précis👌. Le flou aggrave le conflit. - Se concentrer sur l'essentiel du message sans minimiser ni amplifier son discours : l'exagération déstabilise l'entourage et nuit aux bonnes relations de travail.

- Utiliser le "je" à la place du "on". Assumer pleinement un "je" efface les doutes et suspicions

- Parler à la personne concernée plutôt qu'à un tiers évitera les malentendus.

- Chercher le compromis en proposant des solutions.



Je partage maintenant une courte vidéo de Mind Parachutes "Bien gérer ses pensées et ses émotions" résumé du livre "Maîtrise de soi" de PN Murray :


4/ Acquérir une nouvelle posture

Votre nouvelle posture aura forcément un impact sur vos interlocuteurs qui ne s'attendront pas à ce changement soudain. Soyez patient⏳. Commencez par de petites victoires et pesez bien le "pour" et le "contre" : s'affirmer par moment, s'abstenir à d'autres. Dans les premiers temps, il vous faudra une bonne dose de courage et de discernement 😃


5/ Une communication constructive s'apprend

Au début de cet apprentissage, un manque de spontanéité se fera ressentir. Il est question de changer une mauvaise habitude, et par conséquent modifier son raisonnement, sa façon de penser. Face à une attitude assertive, les enjeux psychologiques se délitent, et les masques 🎭 tombent. Un sentiment de bien-être en étant juste soi s'enracine.

"Dire ce que je pense, ce que je ressens, en préservant toujours l'intégrité des autres, et parfois aussi, ...savoir se taire" : Éloignant l'orgueil, ...se connectant à son humilité😇


➡ Prendre conscience de sa manière d'interagir avec le monde est une des clés majeures de sa réussite :

Quel besoin se cache derrière un comportement ? (la reconnaissance, l'autorité, le respect, ...) Quelle peur ? (du rejet, de blesser les autres, du jugement, ... )


S 'observer à divers moments de la journée, avec diverses personnes dans différents contextes est une avancée vers des relations saines, plus satisfaisantes.


Parce que travailler sur une thématique aussi complexe doit être structurée, j'accompagne chaque personne à définir un objectif et se créer un nouveau chemin pour atteindre sa propre destination, en fonction de son parcours de vie, sa personnalité et ses propres ressources 🙋


Pour finir et comme dit l'adage : la répétition fixe la notion 👍


#management #efficaciteprofessionnelle #communication #empathie #intelligenceemotionnelle #CNV #assertivite #efficacitecollective #estime #confiance #conflit #comportements #emotions #penséespositives #coaching

172 vues5 commentaires
  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook

© 2019 Audrey Soucarre - Tous droits réservés -
Design by Florian Rousse

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now